MAISON MÖNIK

« FAIRE AVEC CHIC, UN NEOCLASSIQUE DE SES COLLECTIONS ETHNIQUES »

Un bijou éthique qui parle à la mémoire.

Depuis 2015, dans son atelier de Biarritz, Aurélia Maës, créatrice de Maison Mönik, taille les coquillages, travaille les terres, crée des pièces en bronze, et assemble ses matières qui, pour elle n’ont pas de hiérarchie de noblesse.
La marque de fabrique de Aurélia… Les coquillages. Particulièrement le Caurie, qu’elle doit à sa visite sur l’Ile de Gorée il y a des années, où traditionnellement on lit l’avenir dans ces ravissants coquillages blancs.

Marquée par l’Afrique, son exotisme et ses rituels vont devenir l’ADN de la créatrice.

En poursuivant ses voyages autour du monde et ses rencontres, Aurélia va créer une ligne de bijoux dans laquelle vont se mêler : ses tendres années 80, ses
aspirations ethniques, brutes un brin primitives. Comme les perles d’Afrique en vinyle recyclé qu’elle travaille depuis ses débuts, avec une subtile féminité non ostentatoire, d’une femme libre et intemporelle.

Aurélia désire transmettre sa passion de l’artisanat à travers ses collections. Autodidacte sans cesse en rechercher, elle évolue à travers différentes résidences et apprentissages qu’elle pratique régulièrement afin d’enrichir son savoir-faire.